L’heure de l’ADAS a sonné pour Mondial Pare-Brise !

S’équiper en outil de recalibration des ADAS est une priorité du réseau Mondial Pare-Brise : 30 % des nouveaux véhicules en sont déjà équipés et 80 % le seront dès 2020. Le déploiement a commencé dans le réseau pour exploiter ce nouveau potentiel qu’assureurs et flottes ont clairement identifié et nous demandent d’être prêts à traiter partout en France. Et c’est une chance historique pour nous tous que nous devons vite saisir…

Les ADAS se multiplient sur tous les nouveaux véhicules (source : Texa France)

Les ADAS se multiplient sur tous les nouveaux véhicules (source : Texa France)

Voir aussi notre autre article sur le sujet : Le RCCS de Texa, la solution ADAS en VL et PL.

«Les ADAS sont en train de transformer profondément la prestation du vitrage automobile, explique Serge Cometti, Directeur Général Adjoint ; plus de 30 % des nouveaux véhicules sont déjà commercialisés avec les fonctions de régulateur de vitesse adaptatif et de freinage automatique d’urgence. Des véhicules qui, dès leurs premiers tours de roue, sont exposés au bris de glace. Ils doivent pouvoir trouver des centres capables de changer leur pare-brise en procédant avec compétence et précision au recalibrage des lidars et radars qui transmettent les informations de distance et de vitesse aux calculateurs de ces systèmes de sécurité», explique-t-il.

 

ADAS : 30 % des VN équipés en 2018 et 80 % en 2020

Et c’est peu dire que ces ADAS («Advanced Driver-Assistance Systems» ou systèmes avancés d’assistance au conducteur) projettent la prestation du vitrage dans une nouvelle ère. Car la mutation est rapide. Ces 30 % de VN équipés en 2018 seront 80 % en 2020. Et à ces lidars et radars s’ajoutent rapidement d’autres capteurs, comme ces caméras qui doivent très précisément “lire” les panneaux, “voir” les bandes blanches franchies ou évaluer les obstacles latéraux et arrière pour permettre l’automatisation des manœuvres de parking…

La Commission européenne a compris tout l’intérêt de cette technologie en matière de sécurité routière. Elle réfléchit à la rendre obligatoire dans toute l’Europe et sur tous les nouveaux véhicules, probablement au début des années 2020. A ce rythme, l’institut ICDP estime que 66 % de l’ensemble du parc roulant français sera équipé d’ADAS en 2030 !

 

La forte attente des apporteurs d’affaires

«Nos apporteurs d’affaires sont particulièrement attentifs à cette évolution de la sécurité active et nous demandent d’être d’ores et déjà en position d’assurer le recalibrage des ADAS», souligne Serge Cometti. Une étude américaine de l’IIHS * explique cette priorité des assureurs : à lui seul, le freinage automatique d’urgence permet une réduction de 50 % de la vitesse d’impact et une division par 4,5 des coûts de réparation ! Même logique exigence chez nos clients flottes : leurs parcs récents affichent déjà des taux élevés d’équipement. Ils attendent donc de nous que nous soyons en mesure d’assurer la prestation…

«C’est un défi technologique que nous sommes en train de relever, car c’est une chance historique de montée en gamme comme de volumes pour tout notre réseau. Pour pleinement saisir toutes les potentialités de ce nouveau marché, pour que nos apporteurs d’affaires priorisent nos centres, nous avons déjà commencé le déploiement de l’équipement des centres Mondial Pare-Brise et devons l’avoir achevé d’ici 1 an», rappelle-t-il.

 

L’ADAS, une prestation qui nous protège tous !

Dernière bonne raison de nous équiper -et de nous former- le plus vite possible avec le RCCS de Texa (voir notre article «Le RCCS de Texa, la solution ADAS VL et PL») : la protection business que nous apporte une compétence ADAS reconnue de tous.

Car Il ne faut pas se tromper, souligne Serge Cometti : ces investissements nécessaires, tous ne pourront pas -ou ne voudront pas- les faire. «Au rythme très soutenu où le parc roulant se convertit aux ADAS, les acteurs du vitrage seront rapidement séparés en deux camps : celui des opérateurs capables de fournir la prestation et les autres. Seuls les premiers évolueront avec le marché. Et très rapidement : 40 % de nos entrées-atelier étant en moyenne composées de véhicules de moins de 4 ans, ne pas faire le choix de l’ADAS dès aujourd’hui, c’est prendre le risque de la disqualification à court terme».

Les ADAS sont donc d’abord une excellente nouvelle : grâce à eux, la concurrence -à commencer par celle qui tente par tous les moyens de s’approprier des volumes faciles et à bon marché- va avoir de plus en plus de mal à rester dans la course technologique…

Plus nous serons nombreux à vite nous équiper, plus nous pourrons convaincre les apporteurs d’affaires qu’ils peuvent compter sur chacun d’entre nous ! Avons-nous seulement le choix ? «Déjà, ils commencent logiquement à nous demander de leur fournir la liste des centres qui sont ou seront rapidement en mesure d’honorer une prestation ADAS», alerte Serge Cometti…

 

Les formations ADAS ont commencé

Autant de bonnes raisons de s’équiper. Et de se former ! La toute première session de formation s’est déroulée les 27 et 28 novembre dernier au CESVI, à Poitiers, avec 10 membres du Réseau. Très complète, elle s’étend sur deux jours pour assurer un cursus complet alliant théorie et pratique. Jusqu’à cet impressionnant et très instructif tour de circuit en condition réelle. Le premier freinage s’effectue radars et caméra déconnectés : lancé, le conducteur ne peut éviter de heurter le véhicule en mousse. Le deuxième passage s’effectue avec toute l’assistance des ADAS… et le choc est parfaitement évité.

Préparez-vous à vous inscrire : dès janvier, ces formations seront ouvertes à tous les membres du réseau. Et vous l’aurez compris : l’ADAS, à l’atelier comme au volant, il suffit de l’essayer pour l’adopter !

 

*l’IIHS (Insurance Institute for Highway Safety), est une association à but non lucratif créée par les assureurs américains afin d’étudier l’impact des mesures de sécurité routière.

 

Mieux qu’un long discours, ce graphique de la progression des taux d’équipement en ADAS sur les principaux marchés européens d’ici 2030, dont la France. Si les véhicules autonomes équipés seront encore marginaux, l’accélération de l’ADAS sur tous les autres véhicules est déjà exponentielle… (Source: ICDP simulation model, 2018 -VDI WissensForum)

Mieux qu’un long discours, ce graphique de la progression des taux d’équipement en ADAS sur les principaux marchés européens d’ici 2030, dont la France. Si les véhicules autonomes équipés seront encore marginaux, l’accélération de l’ADAS sur tous les autres véhicules est déjà exponentielle… (Source: ICDP simulation model, 2018 -VDI WissensForum)