R. Crubezi et Ch. Charlieux (34 et 30) : le succès de la relation et de l’animation

Reconnus au sein de Mondial Pare-Brise pour leur qualité de travail et d’animation commerciale, Richard Crubezi et Christophe Charlieux, co-gérants de 4 centres techniques et 9 points relais situés dans l’Hérault et le Gard, partagent avec nous leur expérience et nous dévoilent quelques-unes des recettes qui font leur succès…

Richard Crubezi et Christophe Charlieux

Richard Crubezi et Christophe Charlieux.

En 2013, Richard Crubezi et Christophe Charlieux sautent le pas. Ils rachètent à leur ancien patron les centres techniques de Lattes (34) et de Sète (30). Co-gérants, ils mettent le développement au programme de leur entreprise. Ils ont ainsi ouvert ensuite deux autres centres à Lunel (34) et Montpellier (34), ainsi que 9 points-relais.

Au total, ils emploient maintenant 12 salariés, dont 4 chefs de centre, 1 réparateur-commercial et 1 secrétaire polyvalente.

 

Du «tour du véhicule» au «tour de parc»

Chez Mondial Pare-Brise, le duo excelle par son taux de réparation. Normal, puisque tous les véhicules entrant en atelier sont inspectés sous toutes les coutures par les techniciens-poseurs. «Si nous faisons une optique, par exemple, nous examinons aussi le pare-brise pour voir s’il n’y a pas d’impact», explique R. Crubezi.

En dehors des centres, c’est au réparateur-commercial (encore un « Repar’Man », voir «Les “Repar’Man”, ou les chasseurs d’impacts»…) d’avoir l’œil lors de ses tours de parcs (automobiles, transporteurs, ambulances, bus, artisans, travaux publics, etc.). Dès qu’il détecte un impact, il le répare après l’accord du client, ceci grâce à sa mallette de réparation.

«Nous proposons à nos clients le diagnostic sur parc pour leur éviter d’avoir à gérer le bris de glace. C’est un vrai service. Pour cela, on prend l’immatriculation du véhicule concerné et la nature de l’impact. L’intérêt, c’est de réparer car c’est bien moins cher que le remplacement, encore plus pour ceux qui ne sont pas assurés « bris de glace« », remarque R. Crubezi.

Outre les professionnels, il assure aussi cette prestation auprès des particuliers sur le lieu de travail, à domicile ou dans l’un des points relais.

 

Diriger les clients chez nous

En matière d’impact, ce sont les chefs de centres qui déterminent s’il est réparable. «Ainsi, lorsque l’apporteur d’affaires propose de nous envoyer un client, on essaie de déterminer préalablement par téléphone la taille de l’impact (moins gros qu’une pièce d’un euro), avec l’appui si nécessaire d’une photo. Si la réparation est possible sur place, le technicien se déplace. Tout cela augmente significativement notre taux de réparation», se réjouit R. Crubezi. Ainsi, pas moins de 50 réparations sont effectuées par mois, dont 65% pour des professionnels et 35% pour les particuliers.

La région bénéficie d’une saison touristique qui démarre dès avril. Ainsi, entre juin et août, le chiffre d’affaires bondit de 30% par le flux des vacanciers et des interventions sur caravanes et camping-cars.

 

Sensibiliser les prescripteurs

Reste à ne pas oublier les relais locaux des assurances et mutuelles gérés par R. Crubezy. «Il faut les visiter régulièrement pour entretenir des relations amicales et les motiver. La personnalité du commercial joue un rôle, comme les goodies du reste. Il faut amener nos apporteurs d’affaires à diriger les clients vers nos centres, c’est le but», explique-t-il.

Et comme les centres sont aujourd’hui équipés de l’outil Texa ADAS avec des techniciens formés, on est prêts pour accueillir les véhicules équipés, poids lourds compris. «Nous constatons chaque mois qu’il y a plus d’entrées-atelier avec calibrage d’ADAS. Notre métier se spécialise et devient bien plus technique», ajoute R. Crubezi.

 

Communication et sponsoring locaux

Chaque centre entretient une présence digitale locale. Les co-gérants ont récemment déployé des stratégies publicitaires auprès de grandes enseignes locales de fast-foods et de cinémas.

Le sponsoring d’épreuves sportives locales est également au programme, notamment avec le Rallye de Printemps Clermont-l’Hérault qui se déroulera les 11 et 12 mai 2019. Le logo Mondial Pare-Brise sera alors apposé sur tous les véhicules du rallye et sur le programme de l’épreuve. Avec numéro de téléphone apparent, évidemment…